| |
Bandeau
Bibliothèque Numérique Alchimique du Merveilleux (BNAM)
BNAM, Bibliothèque numérique ésotérique gratuite

Bibliothèque numérique gratuite, d’archives, documents, livres, textes d’alchimie, livres numériques gratuits, notes, signets, manuscrits, transcriptions, pages web, liens, procédés et techniques, références de brevets et tous supports numérisés en rapport avec l’hermétisme, la pratique et la réalisation du grand œuvre au laboratoire alchimique.

L’Aurore, suivi de l’Ami de l’Aurore
Article mis en ligne le 4 novembre 2010
dernière modification le 26 février 2022

Télécharger le PDF gratuitement au bas de l’article

L’Aurore, suivi de l’Ami de l’Aurore
Celui qui par l’assistance Divine a son ange tant favorable et son Ciel si bien disposé et propice de découvrir cette vraie Toison d’or et Science Royale, n’avouera pas que l’origine d’icelle se doive répéter d’un Aros, d’une Marie Prophétesse, ou de Hermès trismégiste etc. Certainement il sera contraint de confesser avec moi, qu’il nous faut monter plus haut rechercher un nouveau rapport par lequel nous puissions loger la première source de cette rivière, se fondant en plusieurs ruisseaux de tout féconds et regorgeant de rares et bravez secrets, les quels étant comme sans fin, ne peuvent avoir été reconnus que par ceux qui ont été doués d’une longue vie et saine ; comme Adam, Hénoch, mathusalem et aucuns de leurs successeurs. Car ceux-ci : ayant été en doctrine en la connaissance de la lumière de la nature par le père même de la lumière, ont sans doute eu la parfaite connaissance de ce bel art ou Philosophie : la quelle sitôt que le venin conçu d’Adam et laissé pour héritage à sa postérité, commence à enfanter mille péchés et vices exécrables, commençant alors ainsi à s’étendre, perdit son beau lustre et enfin d’être plongée en ces ténèbres où nous la voyons aujourd’hui enveloppée. Adam donc notre premier père ayant été instruit de Dieu en toutes Scien-ces, a été le premier très savant en cette principale partie de la Sacrée Philosophie, car comment eut il sommeillé en l’universel pouvoir que la très savante nature, laquelle comme unique physionomiste remarqua, et touts notre troupe animale que Dieu mit devant lui, leur imposant à chacune son nom selon l’instinct qu’il voyait au centre intérieur de leur coeur, et comme vrai juge savant connaissait et prononça le courage du lion, la cruauté du tigre la voracité du loup, vitesse du cerf, et ruse du renard et je n’eut alors su juger le naturel des métaux leur pouvoir et ce à quoi Dieu les avait destinés ?

Télécharger le PDF gratuitement au bas de l’article


Documents
l’aurore - Bibliothèque Numérique Alchimique du Merveilleux (BNAM) 18.7 ko / HTML

L’Aurore, suivi de l’Ami de l’Aurore 1.1 Mo / PDF