FABRE D’OLIVET

Antoine Fabre d’Olivet, né le 8 décembre 1767 à Ganges et mort le 27 mars 1825 à Paris, est un écrivain, philologue et occultiste français. L’importante partie de sa production qu’il a, comme écrivain et philologue, consacrée à la langue occitane, fait de lui un des précurseurs de la renaissance du Félibrige.

  • Le Quatorze de juillet 1789, fait historique en 1 acte et en vers, Paris, théâtre des Associés, juillet 1790.
  • Toulon soumis, fait historique, opéra en un acte, Paris, théâtre national de l’Opéra, 4 mars 1794 Texte en ligne
  • Le Sage de l’Indostan, drame philosophique en 1 acte et en vers, mêlé de chœurs de musique, Paris, Institut national des aveugles-travailleurs, thermidor an IV (1796)
  • Azalaïs et le gentil Aimar, histoire provençale, traduite d’un ancien manuscrit provençal, Maradan, Paris, 1798,
  • Lettres à Sophie sur l’histoire (2 vol., 1801). Réédition en un vol., précédée d’une introduction par Emmanuel Dufour-Kowalski. Collection Delphica, L’Âge d’homme, Lausanne, 2009.
  • Le Troubadour, poésies occitaniques (1803). Réédition : Lacour, Nîmes, 1997.
  • Notions sur le sens de l’ouïe en général, et en particulier sur la guérison de Rodolphe Grivel, sourd-muet de naissance en une série de lettres écrites par Fabre d’Olivet (1811). Texte en ligne. Réédition de l’édition de 1819, augmentée des éclaircissements nécessaires, des Notes et des pièces justificatives à l’appui. Avec une introduction inédite d’Eudoxie Fabre d’Olivet, précédés de considérations préliminaires par Emmanuel Dufour-Kowalski. Nouvelle Bibliothèque Initiatique, série 2, n°6. Slatkine, Genève, 2014.
  • Les Vers dorés de Pythagore, expliqués et traduits pour la première fois en vers eumolpiques français, précédés d’un Discours sur l’essence et la forme de la poésie, chez les principaux peuples de la terre (1813). Réédition : L’Âge d’homme, Lausanne, 1991 et 2010. Texte en ligne
  • La Langue hébraïque restituée et le véritable sens des mots hébreux rétabli et prouvé par leur analyse radicale, ouvrage dans lequel on trouve réunis : une dissertation sur l’origine de la parole ; une grammaire hébraïque ; une série de racines hébraïques ; un discours préliminaire ; une traduction en français des dix premiers chapitres du Sépher, contenant la Cosmogonie de Moyse (1815). Réédition : L’Âge d’homme, Lausanne, 1985. Nouvelle édition augmentée d’une lettre de Fabre d’Olivet à Monsieur La Grange et de la transcription imprimée du manuscrit de la Théodoxie Universelle. Collection Delphica L’Age d’Homme, Lausanne, 2010. Texte en ligne 1 2
  • De l’état social de l’homme, ou Vues philosophiques sur l’histoire du genre humain, précédées d’une dissertation introductive sur les motifs et l’objet de cet ouvrage (2 vol., 1822) Texte en ligne 1 2
  • Caïn, mystère dramatique en trois actes de lord Byron, traduit en vers français et réfuté dans une suite de remarques philosophiques et critiques (1823). Réédition : Slatkine, Genève, 1981.
  • Histoire philosophique du genre humain, ou L’homme considéré sous ses rapports religieux et politiques dans l’état social, à toutes les époques et chez les différents peuples de la terre, précédée d’une dissertation introductive sur les motifs et l’objet de cet ouvrage (2 vol., 1824). Réédition : Éditions traditionnelles, Paris, 1966.
  • Le Retour aux beaux-arts, dithyrambe pour l’année 1824 (1824)