ETTEILLA (Jean-Baptiste Alliette )

(1738-1791). Etait un occultiste français.
Peu d’informations sur lui sont disponibles. Eliphas Lévi le décrivait comme un ancien coiffeur n’ayant jamais appris ni le français ni l’orthographe. Etteilla se présentait dans son Tarot comme professeur d’algèbre. D’autres références le présentent comme un perruquier. En réalité, il fut d’abord, comme sa mère, marchand grainier, puis, à partir de 1768 environ, marchand d’estampes.

  • Manière de se récréer avec le jeu de cartes nommées tarots 1783
  • Philosophie des hautes sciences : ou la clef donnée aux enfans de l’art, de la science & de la sagesse. Amsterdam ; Paris : l’auteur ; Nyon l’aîné ; Durand neveu ; Mérigot le jeune ; Segaut, 1785.
  • Fragment sur les hautes sciences, suivi d’une note sur les trois sortes de médecines données aux hommes, dont une mal-à-propos délaissée.1785
  • Les sept nuances de l’œuvre philosophique-hermétique, suivies d’un traité sur la perfection des métaux mis sous l’avant-titre L.D.D.P.[= Le Denier Du Pauvre…]. s.l. [Paris], s.d. [1786].
  • Jeu des tarots, ou le livre de Thot ouvert à la maniere des Egyptiens, pour servir ici à l’interprétation de tous les rêves, songes et visions diurnes et nocturnes. Memphis [Amsterdam ?] : Mad. veuve Lesclapart ; Petit ; Samson, 1788.