D’ESPAGNET JEAN ou le Chevalier Impérial

Jean d’Espagnet (1564 - 1637 ou après) est un magistrat et alchimiste français, ami de François Viète.
Fils d’un médecin ordinaire de la ville de Bordeaux et né à Saint-Emilion, sa mère est veuve d’un juge ordinaire et fille d’un secrétaire du roi. Son père à soigné Henri IV , alors roi de Navarre, à Pau.
En 1590, Jean d’Espagnet est avocat à Bordeaux. En 1592, il est fait conseiller au Grand Conseil de Paris. En 1594, il accueille avec son épouse la célèbre Marie de Gournay [2] tandis que celle-ci se rend à Montaigne. La poétesse lui dédiera un long autoportrait. Sa figure est évoquée dans L’Ombre de la demoiselle de Gournay (1626)...

  • Enchiridion physicae restitutae. L’œuvre secret de la philosophie d’Hermès.
    Ed. 1608. Paris.
    Ed. Nicolas Buon. 1623. Parisiis.
    B. N.- R. 51611-12 et R. 12441-42 et R. 35273-74
    Autre édition en 1638. B. N.- V. 1990 et R. 12443-44
    Autre édition en 1647. B. N.- R. 26815
    Ed. I. et D. Berthelin. 1657. Rothomagi.
  • L’œuvre secret de la philosophie d’Hermès. Arcanes de la philosophie d’Hermès.
    Ed. E. P. Denoël. 1972. Introduction et traduction, J. Lefebvre-Desagues.
  • La Philosophie Natvrelle restablie en sa pvreté, où l’on void à découuert toute l’oeconomie de la Nature, et où se manifestent quantité d’erreurs de la Philosophie Ancienne ...
  • Le miroir des alchimistes.
    Ed. 1609. B. N.- 8° Lb35. 85